Transformation Digitale

54% des entreprises n'ont pas d'équipes numériques dédiées

Nous vivons une époque de transition écologique et l'informatique est un outil indispensable pour préserver la planète.

smaple image

Comment?


Qu'est-ce que l'informatique écologique?


L’informatique écologique est l’ensemble des moyens, des techniques et des comportements permettant de diminuer notre empreinte sur notre planète. Elle couvre donc le matériel, l’infrastructure, le développement de programme et le comportement des utilisateurs. Mais aussi, elle prend en considération la vie complète de l’outil depuis sa conception jusqu’à son recyclage ou sa destruction.

Tout le monde est concerné. Que cela soit à titre individuel quand nous faisons utilisons internet ou le cloud, en famille quand nous offrons un ordinateur à notre adolescent ou un smartphone à notre conjoint, dans l’entreprise quand nous utilisons le système d’information, au niveau national quand nos dirigeants mettent en place les lois et décrets touchant ce domaine.

Comme nous pouvons le lire dans cet article que vous pouvez retrouver intégralement ici, chaque entreprise est responsable de son propre impact sur la planète. J&J Development l'a compris et vous proposera toujours des solutions en ce sens.





L'impact de l'Homme


Youmatter nous explique l'impacte de l'homme

Depuis plusieurs années, le rôle de l’homme dans la dégradation de notre environnement n’est plus remis en cause. Pollution de l’air, de l’eau, des sols, nuisances sonores, destruction de la biodiversité… les répercutions de l’activité humaine sont diverses. En plus de dégrader l’environnement, l’activité humaine dégrade la vie quotidienne des hommes eux mêmes. En effet, les conséquences de la dégradation de l’environnement sur notre santé ne sont pas anodines : perturbation de la croissance, maladies respiratoires et cardio-vasculaires, baisse de la qualité de vie, stress, allergies…

Aujourd’hui, des solutions existent et commencent à se mettre doucement en place notamment au travers de 4 axes :

Encourager les transports propres et durables pour une meilleure qualité de l’air ; Lutter contre les pesticides ; Lutter contre les perturbateurs endocriniens ; Favoriser la nature en ville. Découvrez plus d’informations dans l’infographie ci-dessous.